Un gros bourg enfoui dans la luxuriance végétale de l’Ukraine en été. Des khatas entourées de leur parcelle de terrain sur laquelle poussent arbres fruitiers, légumes et fleurs de toutes sortes, dans un désordre apparent qui ajoute à l’impression de profusion ; au détour de petites rues grignotées par l’herbe, volaille, chiens et chats vagabondent, et de majestueuses cigognes surveillent les environs du haut de leur vaste nid, claquetant bruyamment à l’approche d’un passant. Tout autour la fo...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.