Christophe HENNING Journaliste, Le Pèlerin, président de l’association des Écrivains croyants, Paris. Auteurs d’entretiens avec, entre autres, Jean-Luc Blaquart, Marie-Luce Brun, Jean-Marie Lassausse, Dominique Lemay, Alain J. Richard et des pèlerins de Lourdes, il a récemment publié chez Desclée de Brouwer : Petite vie de Jean-Paul II (2005) et Petite vie des moines de Tibhirine (2006), et chez Bayard : Frère Luc, la biographie : moine, médecin et martyr à Tibhirine (avec T. Georgeon, Bayard, 2011). Dernier article paru dans Christus : « Le journalisme, une humanité instantanée » (n° 226, avril 2010).  
 


«Santo subito ! » On se souvient de la ferveur populaire, place Saint-Pierre, lors des funérailles du pape polonais le 8 avril 2005 : « Qu’il soit déclaré saint sans délai ! » Voilà l’élan du coeur de la foule des croyants autour du cercueil de Jean-Paul II 1. Si son successeur Benoît XVI n’a pas accédé à cette acclamation enthousiaste, il a pourtant réduit les délais d’ouverture du procès en béatification, puisque le 13 mai 2005, seulement quarante-et-un jours après le décès de Karol Wojtyla, le nouveau pape dispensait la cause de son prédécesseur du délai d’attente de cinq années. Le 1er mai 2011 à Rome, six ans après sa disparition, Jean-Paul II était proclamé bienheureux par le même Benoît XVI devant un million de fidèles. Une popularité qui ne s’est donc jamais démentie pour ce « sportif de Dieu » dont on n’a pas fini de découvrir le rôle politique et ecclésial. Qu’en est-il de son héritage spirituel ? Quel itinéraire de foi offre en partage le nouveau bienheureux ? Par les livres qui surgissent à cette occasion peut se révéler une part de ce legs spirituel. Un regain d’intérêt Parcourir les rayonnages des librairies et bibliothèques consacrés aux papes relève de l’expédition. Les deux derniers papes se disputent le leadership de l’espace catholique. Mais chacun à sa manière. Selon un site spécialisé de littérature religieuse 2, Jean-Paul II apparaît comme « auteur » pour 162 ouvrages, alors qu’il est « sujet » de plus de 220 titres. Quant à Benoît XVI, il est avant tout reconnu comme auteur – à raison de 240 livres sous le nom de Benoît XVI ou Joseph Ratzinger –, alors que « seulement » 134 livres lui sont consacrés. Au-delà des statistiques fluctuantes, il est prégnant que le « message de Jean-Paul II » tel qu’il est perçu, c’est sa propre existence avant même la pensée qu’il a pu développer. Mais rien n’est joué : une cinquantaine d’ouvrages – sans compter les revues et hors-série – ont été publiés au printemps 2011 et marquent un regain d’intérêt à l’occasion de la béatification, alors que, depuis fin 2007, il n’y avait guère d’actualité éditoriale autour de Jean-Paul II. « Karol Wojtyla est monté sur le siège de Pierre, apportant avec lui sa profonde réflexion sur la confrontation, centrée sur l’homme, entre...
La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.