Aujourd'hui, des pratiques de coaching « vocationnel » se développent et répondent au besoin d'aide pour trouver sa voie. Ce besoin est attesté chez les jeunes générations par une difficulté à affronter les grands choix de la vie et à s'engager durablement, à trouver leur « vocation ». L'origine de ce mot (vocatio, « action d'appeler ») permet de le définir d'abord comme un appel. En effet, chercher sa vocation, ce n'est pas s'inscrire dans un destin tracé d'avance, c'est encore moins appliquer la volonté d'un autre (homme ou Dieu) : c'est répondre à un appel intérieur à choisir, dans l'exercice d'une liberté éclairée, ce qui rend plus vivant. Le dictionnaire qui définit la vocation comme « l'appel de Dieu touchant une personne (ou un peuple) afin qu'il vienne à lui » fait écho à la tradition chrétienne et biblique. Dieu convie sa création pour la faire venir à la vie et entrer en dialogue avec elle ; les nombreux récits bibliques en sont témoins. La vocation est ainsi à envisager comme une dynamique vitale qui se joue au cœur de la relation entre l'homme et Dieu. La vocation artistique issue du plus profond de l'être illustre la force de ce mouvement intérieur. Pour tous, l'appel consiste d'abord à vivre la vie « ordinaire », sans gloire ni héroïsme, mais fort du courage que cela requiert. Pour certains, la réponse à l'appel prendra aussi la forme d'une vie consacrée mise au service plus large de la communauté des hommes. Le choix de toute vie fait dans la ferveur des premiers temps ne dispense pas de rechoisir. C'est le prix à payer pour que la vocation reste cette dynamique vivante et prophétique, réponse aux sollicitations toujours inédites du moment présent. Cependant, la vie peut parfois s'effondrer au-dedans de soi, le choix lumineux d'hier étant devenu opaque, une mort étant à affronter. Traverser cette passion-là ne signifie pas restaurer ce qui a été perdu mais accueillir l'esprit de nouveauté peut être porteur d'une promesse de vie plus grande. Accompagner le choix premier, c'est aussi amener à accepter que discerner sa vocation, ce n'est pas posséder son destin et en décider une fois pour toutes mais construire sa liberté avec Dieu dans une existence qui se renouvelle chaque jour. La vocation est un acte d'élection au sein duquel Dieu nous rejoint, qui que nous soyons, car nous sommes tous appelés.