La revue Christus propose un petit exercice spirituel. Pour cela lire les deux textes suivants l’un à la suite de l’autre. Le premier est le témoignage sur la prière de Youssef Elmhadhibi, musulman,  et le deuxième est l’interview de Haïm Korsia qui est juif.

"Souviens-toi de ton Seigneur" de Youssef Elmhadhbi, musulman

La méditation – sous toutes ses formes – intéresse de nos jours l'homme moderne stressé et au bord du burn-out. Elle a de tout temps accompagné l'homme et a fait de lui une espèce différente de l'espèce animale ou minérale. L'homme est un être capable de réfléchir sur le monde et sur soi, sur sa vie comme sur sa mort, comme il est capable de se projeter dans l'au-delà.

En islam, le Coran nous révèle ce récit pré-éternel où Dieu, créant les âmes des futurs êtres destinés à peupler la terre (et futurs oublieux de ce moment inaugural), leur posa la question : « Ne suis-je pas votre Seigneur ? » Les âmes répondirent : « Oui, assurément. » Les différents messages religieux – nous dit le Coran – ne font que renvoyer vers ce moment de reconnaissance, et la méditation est un moment et une occasion pour revivre symboliquement cette symbiose initiale avec le divin. Elle sert de support pour que le lien avec le divin non seulement ne s'estompe pas, mais se renforce.

L'islam a développé (surtout à travers une spiritualité non encore pervertie par une lecture politicienne déviante) différentes formes de méditation :

- Les cinq prières canoniques et quotidiennes ;

- La prière de demande : libre et personnelle ;

- L'invocation à voix haute (que je pratique seul ou en groupe), basée sur la répétition d'un Nom divin. C'est une sorte de mantra s'adressant à un Dieu d'amour et de beauté. Elle est censée me permettre l'appropriation d'une certaine énergie divine qui m'amènerait à la connaissance du divin. Dieu ne se cache pas, nous dit la tradition, mais il est voilé par nos propres illusions. L'invocation permet – mais cela demande de la persévérance – de lever les voiles, de dissiper les illusions et de connaître la vraie nature divine en ce monde mê...

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour poster des commentaires.