Arrachement et enracinement

La vision de l'Eglise

Jean-Marie FAUX

Mots clés : Bible - Eglise - Evangile - Jésus-Christ - Justice - Politique - Travail

La migration et l’exil sont au fondement même de l’expérience de foi, la Bible nous le révèle. Mais bien davantage, l’Écriture ouvre un discernement qui depuis Jésus-Christ fonde la pensée sociale de l’Église et soutient l’action des chrétiens au service d’une société plus accueillante et fraternelle. Dans ces pages extraites de Réfugiés et nouvelles migrations : une interpellation pour la conscience chrétienne (Éditions de l’Institut d’Études Théologiques, 1993, pp. 120-124), le P. Jean-Marie Faux développe cette perspective anthropologique et spirituelle.     Les migrations dans l’Écriture sainte Des migrations, il y en a eu à toutes les époques de l’histoire sainte, et de toutes les natures. C’est Caïn voué à l’errance mais protégé, malgré son crime, par un signe mystérieux dont Dieu l’a marqué (Gn 4,15). C’est Abraham invité à tout quitter pour partir vers le pays et vers le destin que Dieu lui promet (Gn 12,2) : l’histoire de l’alliance commence par un expatriement. Plus tard, Joseph est emmené en Égypte où, ayant fait fortune, il peut accueillir ses frères chass&...

Vous souhaitez lire la suite de l'article ?

Vous êtes abonné à la revue Christus :

- Merci de vous authentifier :

- Ou de vous créer un compte ici.

Si vous n'êtes pas abonné,

- Vous pouvez vous abonner à la revue
- Vous pouvez commander le numéro concerné


Fatal error: Allowed memory size of 31457280 bytes exhausted (tried to allocate 83 bytes) in /home/revuechr/www/inc/MyBdd.class.php on line 215